You are currently viewing 1er Bilan des actions et des propositions des élus Montferrier Ensemble (2020 / 2021)

1er Bilan des actions et des propositions des élus Montferrier Ensemble (2020 / 2021)

Dans le dernier bulletin municipal (novembre 2022), la majorité municipale nous a attaqué dans sa Tribule Libre.

Ces deux élus de la minorité ne sont pas force de proposition lors des différentes réunions organisées par la majorité.

Tribune Libre Avec Vous Pour Montferrier – Bulletin municipal Novembre 2022

Comme souvent, les faits ont bien raison par rapport aux paroles d’élus dont la plupart se font plus remarquer par leur absentéisme ou leur comportement que par leur travail acharné pour le compte de la population montferriéraine.

Donc nous nous sommes penchés sur nos participations / actions / propositions durant la 1ère année du mandat (période de juillet 2020 à septembre 2021). Nous publierons dans le courant du mois de janvier 2023, un article similaire pour la période suivante (d’octobre 2021 à décembre 2022). Bien sûr, nous ne faisons pas dans cet article une liste exhaustive mais nous prenons des exemples contextualisés.

Nous démontrons par l’exemple, le comportement stupide parfois de Mme le maire et de l’équipe municipale.

Nous souhaitons aussi vous faire part de l’engagement en temps et en heure de nos élus Montferrier Ensemble pour le compte de la population sans indemnisation .

Pour rappel Mme le Maire touche 1971,29 € nets d’indemnité mensuelle pour sa charge de maire à laquelle il faut ajouter son indemnité métropolitaine de 1089,03 € bruts (soit approximativement une indemnité de 3000 € nets par mois). Ses conseillers municipaux sont rétribués à hauteur de 512,43 € pour un adjoint et 300,84 € pour un conseiller délégué dont certains brillent par leur absence.

Présence au sein du conseil municipal

Présence à tous les conseils municipaux

11 conseils municipaux se sont tenus durant cette période (07/2020 à 09/2021) : du 5 juillet 2020 pour le premier au 30 septembre 2021 pour le dernier de la période analysée.

Nous avons assisté à tous les conseils municipaux sans exception. Les comptes rendus ainsi que les enregistrements audios sont en ligne sur le site de la ville de Montferrier sur Lez peuvent en attester.

Cette présence demande une préparation importante avec trois temps forts durant le conseil.

Questions concernant le précédent conseil

D’abord nous posons des questions à propos de la séance du conseil municipal précédente et du compte-rendu qui est proposé, avant l’approbation (ou non) par le vote de ce compte-rendu.

Exemple :

CR du Conseil municipal du 21 juillet 2020 – question posée par Montferrier Ensemble
Au sujet du bulletin d’information Entre Lez et Lironde Hors-série Spécial Forum des association fin août/début septembre 2020

Dans ce numéro, aucune « Tribune de l’opposition », pourquoi ?
Tous les bulletins d’information comportent une rubrique « Tribune de l’opposition ».
Dans ce premier numéro, sous l’égide de Mme Devoisselle, maire, ne figure aucune tribune d’opposition, et nous n’avons même pas été contacté. Or, conformément à l’article L. 2121-27-1 du CGCT, dans les communes de 3500 habitants et plus qui diffusent, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d’information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, un espace est réservé à l’expression des conseillers de l’opposition municipale, dans les conditions fixées par le règlement intérieur (le règlement qui fait foi est toujours celui de la précédente mandature).

Préparation de l’ordre du jour

Nous préparons chaque point à l’ordre du jour du conseil municipal (recherche d’infos / comparaison avec données d’autres communes) et nous intervenons pour demander des approfondissements et des explications sur certains points. Nous votons (pour, contre, abstention) et nous tenons à expliquer le choix de notre vote, particulièrement lorsqu’il est « contre » – ce qui est exceptionnel – : ainsi sur les 11 conseils municipaux, nous avons voté POUR 45 fois, ABSTENTION 6 fois, CONTRE 4 fois. On ne peut pas dire que nous faisons de l’obstruction et de l’opposition systématique comme certains semblent le dire.

Exemple :

Propositions d’amendements au règlement intérieur – Conseils municipaux des 16 juillet et 3 décembre 2020

Suite, notamment, à plusieurs de nos propositions, le règlement intérieur, qui devait être voté lors du conseil municipal le 16 juillet 2020, n’a pas été voté et soumis à l’ordre du jour du conseil municipal du 3 décembre 2020. Nous avons alors encore soumis 7 demandes de modifications concernant 7 articles dont l’article 27 : les élus d’opposition sont titulaires d’un droit de libre expression sur le site internet, distinct de celui du magazine.

Questions orales

Le règlement intérieur du conseil municipal ne nous autorise à poser seulement 3 questions à Mme le Maire qui peut donner la parole à ses conseillers pour nous répondre. Ces 3 questions doivent être transmises selon un certain délai avant le conseil municipal afin que la Maire et son équipe puissent éventuellement préparer leurs réponses.

Exemple :

Conseil municipal du 21 décembre 2020
Dans le cadre de la crise sanitaire actuelle, Mme le Maire vous avez été contactée par du personnel paramédical qui vous a demandé la mise à disposition d’un local ou d’une tente pour que des tests COVID puissent être réalisés pour les habitants de la commune de Montferrier. Vous n’avez pas donné suite à cette demande. Pouvez-vous nous indiquer si elle est à l’étude actuellement et si vous allez répondre favorablement à cette proposition ?

En conclusion :

Tout ce travail (les trois temps) n’est pas visible ou si peu : pour cela il faudrait écouter les audios en ligne, mais qui le fait (nous avons demandé plusieurs fois le découpage des audios pour que la population puisse accéder à un point particulier du conseil -> toujours refusé. Par incompétence ou par manque de volonté de transparence ?) ? Leur durée et leur présentation sont deux facteurs qui ont pu en dissuader nombre d’entre vous. Aussi nous avons décidé de mettre en ligne notre propre compte-rendu de conseil municipal, avec toutes nos interventions. Afin de partager une information plus conforme à la réalité des échanges.

Nous nous proposons d’être le porte-parole des habitants qui ne peuvent pas, quant à eux, intervenir en conseil municipal et poser des questions. N’hésitez pas à faire parvenir par mail (Page Nos Elus où vous retrouverez nos coordonnées Jean-Paul Bord ou Céline Gollain) les questions qui vous préoccupent concernant notre commune. Nous nous ferons vos porte-voix au sein du conseil municipal.

Présence dans les commissions municipales

N’étant que 2 conseillers municipaux, nous nous partageons les 7 commissions :

  • Pour Jean-Paul Bord :
    • Urbanisme / Développement durable
    • Vie culturelle / Vie du village / Festivités
    • Travaux / Sécurité et Mobilités
    • Affaires sociales / Enfance / Jeunesse / Seniors
  • Pour Céline Gollain :
    • Finances
    • Affaires scolaires et sportives
    • Communication

Pour chacune des commissions, des réunions, plus ou moins nombreuses, ont eu lieu :

  • la commission Urbanisme se réunit tous les mercredis à 16h30 à la mairie. Suivant le nombre de dossiers, sa durée est plus ou moins longue (1h minimum, 1h30 à 2h maximum).
  • la commission Culture a été réunie neuf fois durant cette période

L’objectif de chaque commission est de discuter, préalablement à toute décision, des choix qui vont être faits pour la commune, et ce, pour les domaines dont elle a encore les compétences et avant toute décision entérinée en conseil municipal par un vote. Néanmoins, si cette façon de dire paraît logique, nous avons souvent été écartés de cette discussion finale.

2 exemples de ce manque de transparence et de volonté démocratique :

  1. Lors du conseil municipal du 24 septembre 2020, le point 8 portait sur « Demande de subventions pour extension centre culturel le Devézou ». Dans le PV du conseil municipal, il est mentionné que cette demande était faite afin de « créer un espace dédié à la musique ». Et Mme le Maire indiquait que « pour l’instant il ne s’agit que d’un avant-projet sommaire. Que l’ensemble du conseil municipal sera informé et pourra participer à l’élaboration de ce projet ». Le 26 mai 2021, nous sommes convoqués à une réunion de présentation du projet de l’École de musique. Et nous apprenons, ce jour-même, qu’une réunion antérieure a eu lieu pour décider du projet qui a été sélectionné parmi 3 projets déposés. Mme le Maire nous a ainsi menti le 24/09/2020 en disant « Que l’ensemble du CM sera informé et pourra participer à l’élaboration de ce projet » ;
  2. Les festivités du 14 juillet 2021 : lors des réunions du 10 mai et 25 juin 2021 de la commission « Vie culturelle / Vie du village / Festivités », nous avions discuté et préparé notamment cette journée du 14 juillet. Le 6 juillet, Mme le Maire nous envoie un mail pour indiquer : « Les nouvelles conditions sanitaires énoncées par Monsieur le Préfet nous obligent à annuler entièrement les festivités du 14 juillet ». Aucune réunion préalable n’avait été tenue pour discuter de cette décision, du moins entre les membres de la commission. J’ai appris, de manière informelle, qu’une réunion avait eu lieu entre certains membres de la majorité afin d’entériner cette décision qui d’ailleurs ne faisait guère l’unanimité entre eux !!!

Ces deux exemples, parmi d’autres, soulignent une certaine précipitation parfois, plus souvent une manière de cacher les choses et de les régler entre-soi. Mais quel intérêt y a-t-il à agir ainsi ?  

Investissements dans les groupes de travail

En plus des commissions, il y a d’autres réunions transverses dans lesquelles nos élus Montferrier Ensemble sont investis.

Il faut ajouter la commission de contrôle des listes électorales, le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) et des groupes de travail : Vidéoprotection / Vidéosurveillance pour la sécurité, Analyse des Besoins Sociaux (ABS) pour le CCAS et Projet de règlement du marché des Grèses. Et l’investissement en temps pour la tenue des bureaux de vote le jour d’élection (nationales / régionales / départementales) qui se déroule systématiquement un dimanche.

La multiplication des commissions, sous-commissions (par exemple dans la commission « Vie culturelle / Vie du village / Festivités » se retrouvent « Culture », « Animation », « Vie de village », etc.) et groupes de travail montrent une certaine incohérence dans le choix et la nomination des commissions. Si certaines commissions multiplient ainsi les réunions (et usent de notre temps passé), d’autres restent « fermées » sur elles-mêmes et peu de réunions les animent (exemple : la commission Communication animée par Amélie Giorgetti qui ne s’est réunie que 2 fois – le 15 octobre 2020 et le 17 mars 2021 – pendant toute la période analysée).

Ce qui nous a été autorisé

Articles dans le Bulletin municipal d’information

Le seul lieu où nous pouvons nous exprimer est bien « mince » : c’est dans le Bulletin municipal d’information. Mais, d’une part, il paraît peu souvent (3 numéros seulement en un an : n°149 Novembre 2020, n°150 Janvier 2021 et n°151 Mai 2021) et, d’autre part, notre place y est vraiment restreinte dans « Tribunes libres » à 2 000 caractères espaces compris soit 1/3 de page. Nous avons sollicité Mme la maire afin d’avoir accès, comme la loi nous y autorise, à une tribune sur la page Facebook Montferrier et sur le site Web, mais cela nous a été refusé.

Participation aux distributions

En décembre des colis de Noël et des bons d’achat auprès des aînés

En mai brin de muguet aux aînés

Participation à l’accueil

Le 11 juin, accueil des nouveaux arrivants dans la grande salle du Devézou

En décembre avec le Conseil municipal des enfants place des Grèses

Ce qui nous a été refusé

Refus de nous associer à la participation aux Commémorations

Nos 2 élus n’ont pas été invités aux commémorations du 8 mai et du 11 novembre, ni sollicités le lundi 2 novembre pour l’hommage au Professeur Samuel Paty assassiné, ni sollicités encore le samedi 7 novembre pour l’hommage aux victimes des attentats de Nice.

Récupération de nos idées

C’est tellement plus simple …

Lors de la commission culture le 7 décembre 2020, nous avons proposé que notre association ME organise, avec l’aide des associations qui le souhaiteraient et de la Mairie, le WCUD (World CleanUp Day), journée mondiale qui se tient le 18 septembre de chaque année. L’intérêt de participer à ce mouvement est d’apporter une visibilité importante avec des supports de communication (réseaux sociaux / stickers / goodies / challenge) pour mobiliser un maximum de personnes.

Le 22 décembre par mail, j’ai envoyé un mail aux membres de la commission et au maire une lettre :
« Bonjour,
Comme indiqué à Mme l’adjointe dans un mail le 29 septembre, et comme je vous l’ai proposé lundi 7 décembre en commission, l’association Montferrier Ensemble avec la participation des assos qui le souhaitent, et le soutien de la mairie, propose une animation : le WORLD CLEANUP DAY, c’est le 3e samedi de septembre. Entreprises, écoles, collectivités et associations du monde entier se mobilisent au travers d’actions citoyennes de ramassage des déchets. Pour le moment, rien n’a été organisé sur Montferrier dans ce domaine ».

Lors de la commission culture le 13 avril 2021, nous apprenons que l’équipe en place pilotée par Michèle Tomas avec Bruno Bayle (démissionnaire depuis) avait récupéré cette idée.

Mais plutôt que de participer WCUD, notre équipe majoritaire a préféré faire cela dans son coin avec un résultat décevant (à peine quelques dizaines de participants dont des membres de Montferrier Ensemble chaque année). Une fois de plus, un exemple de cet esprit étriqué, centré sur eux-mêmes que représente cette majorité d’élus avec la maire à leur tête.

Refus de nos propositions

Un exemple parmi d’autres : lors de la commission CCAS 13 avril 2021

Point à l’ordre du jour : La distribution du muguet pour le 1e mai aux personnes de sexe féminin de 80 ans et plus.

J’ai posé la question : pourquoi seulement « sexe féminin » ?

Cela c’est toujours fait comme cela m’a-t-on répondu. Nous verrons l’an prochain a enchainé Mme la Maire.

Aujourd’hui, à Montferrier, cela concerne 270 femmes, et environ une centaine d’hommes, qui seront donc exclus.

C’est une forme de sexisme (attitude discriminatoire fondée sur le sexe, ou, par extension, sur le genre d’une personne) qui peut être répréhensible par la loi. Cela n’est pas justifiable. Le muguet du 1e mai est associé à la fête du travail, c’est aussi un porte bonheur, une célébration du retour du printemps… Il aurait du donc être distribué indifféremment aux femmes et aux hommes. Cela permet aussi d’entrer en contact, de créer du lien social au moment d’une crise pandémique sans précédent.

Mais on voit bien à l’argumentation de la réponse de Mme le Maire que les mauvaises habitudes restent en place.

Partager sur vos médias sociaux

La publication a un commentaire

  1. population npon

    La non invitation aux cérémonies commémoratives est une atteinte aux valeurs de la République, excluant aux yeux de la population noninformée, les élus d’opposition et laissant croire qu’ils sont indifférents à ces évènements importants qui méritent notre soutien

Laisser un commentaire